Mon expérience du tatouage

tumblr_inline_nn93ut9RCS1t0jrop_500 tumblr_inline_nn93uyapwO1t0jrop_400

L’envie de me faire tatouer est apparue à mes 20 ans. Cette forme d’art me fascine et le côté esthétique et graphique que cela apporte à un corps me laisse sans voix.
Il y a maintenant 6 mois j’ai enfin sauté le pas ! J’ai mis beaucoup de temps car dans ma famille ce n’est pas « quelque chose à faire ». Mais on grandit on assume ses choix… et me voilà aujourd’hui tatouée.

Faire son choix
Si il y a bien une chose que je n’ai jamais remise en question, c’est bien la possibilité de regretter mon tatouage un jour. Je savais ce que je voulais, et c’était une décision mûrement réfléchie… (5 ans de réflexion tout de même…).
Qu’importe que cette décision prenne des années ou 2 jours, l’important est d’être sur de ne pas regretter son choix. L’emplacement a été plus difficile à choisir mais j’ai finalement préféré un endroit discret, ne voulant pas me lancer dans un premier tatouage trop saillant.

Le choix du tatoueur
Il existe plusieurs salons de tatouage dans ma ville et plusieurs sont réputés… à chacun de faire son choix par rapport au feeling avec le tatoueur et au style du salon ! Mon choix a été surtout un choix de confiance, car dans l’idée mon tatoueur est spécialisé dans le japonais ! Donc je ne me serai pas forcément tournée vers lui pour une hirondelle. Mais je le connaissais hors contexte salon de tatouage, et j’avais réellement confiance en l’hygiène de son salon, en son art…

Le jour J
J’ai pris rendez-vous pour le tatouage un soir de décembre. J’ai préféré le faire en hiver pour lui laisser réellement le temps de cicatriser. Inutile de vous dire que j’ai eu la boule au ventre toute la journée ! Dès mon arrivée le tatoueur a vu que j’étais stressée, il a détendu l’atmosphère, on a rigolé,  tout juste ce qu’il me fallait. Je n’ai pas hésité à faire la difficile avec l’emplacement de l’oiseau, sa position… Après tout ce tatouage allait être sur mon corps à vie, j’avais donc le droit d’être difficile. Après avoir nettoyé, désinfecté la zone et décalqué le tatouage sur ma peau, le tatoueur a piqué une première fois pour me montrer ce que c’était. Je me suis retournée, je lui ai dit : Oh ben ça va ! On a rigolé. Après je l’ai fait dans le dos, et je crois que c’est la zone qui fait le moins mal mais difficile à dire car la douleur est propre à chacun. Certains tombent dans les pommes, d’autres souffrent beaucoup… j’ai eu de la chance sur ce coup là, ce n’était pas agréable mais largement supportable. Ça lui a pris 15- 20 minutes au plus. J’ai ressenti plus de douleur au niveau du contour que du remplissage, mais c’était réellement tolérable. Le tatoueur m’a ensuite mis un cellophane autour du tatouage et me voilà rentrée chez moi.

Vivre avec un tatouage.
J’étais trop heureuse après l’avoir fait.
La période de cicatrisation a été un peu longue (je n’ai plus senti aucun relief après 2 mois), et j’ai mis de la crème Bepanthen pendant tout ce temps là. En diminuant bien sûr, petit à petit la fréquence. Aujourd’hui je l’adore et l’assume complètement !  Je partage ici uniquement mon expérience, mais si vous êtes surs d’en vouloir un et de ne pas regretter, je vous conseille de foncer !

Publié par

"Happiness only real when shared"... alors partageons!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s